jeudi 22 avril 2010

L'histoire du communisme racontée à des malades mentaux - Matei Visniec

1953, Moscou, un hôpital psychiatrique comme l'URSS des années troubles savaient en construire pour cacher aux yeux du peuple les opposants au régime. L'écrivain Iouri Petrovski arrive dans cet antre de la folie tout auréolé de son Prix Staline. Sa mission est claire : il doit raconter l'histoire du communisme aux malades mentaux de telle manière que ces derniers puissent la comprendre. Ainsi, ils seront illuminés par la puissance idéologique de Staline et ils guériront c'est sûr ! C'est du moins ce que le Directeur de l'établissement pense. Peu à peu, Iouri va découvrir les méandres de l'Hôpital central et l'esprit torturé de ses occupants. Le plus fou n'est pas forcément celui qu'on croit ...

Après la gouaille populaire et bon enfant du Bar Biturique, la troupe de théâtre de l'ENAC est de retour pour un spectacle cette fois-ci un tantinet plus polémique, abordé toutefois de manière légère. L'histoire du communisme racontée à des malades mentaux sent le formol inhérent à l'aseptisation des consciences autant que la moiteur amenée par une assistance médicale nymphomane, le vitriol d'une dénonciation profonde de la propagande soviétique autant que la poésie douce-amère d'un sonnet sur les grenouilles. L'auteur Matei Visniec, exilé en France de sa Roumanie natale durant le joug des Ceaucescu, arrive à nous faire réfléchir mais aussi à nous décrocher des rires, rires de désespoir nés de l'absurdité qui nous arrive en plein visage.

Après avoir brillamment mis en scène Dieu de Woody Allen il y a deux ans, et l'opus bistrotier de l'an passé, Eric Rabbin réaffiche sa volonté de toujours se remettre en question sur le plan artistique en nous gratifiant d'une mise en espace résolument moderne et aventureuse. Se jouant des effets modernes et informatiques comme des techniques les plus minimalistes, il nous fait voyager et partir pour la Soviétie des années cinquante, les fesses juchées sur une chaise d'un théâtre de province.

Porté par des comédiennes dont la fraîcheur n'a d'égale que le charme, des comédiens jeunes et dynamiques, le nouveau spectacle offert par la troupe de théâtre de l'ENAC saura, espérons-le, vous attirer nombreux, le 6 Mai 2010 à 21h00 au Théâtre de Poche de l'ENAC. Si vous voulez découvrir les aventures de Iouri Petrovski, laisser libre cours à votre propre folie et passer une agréable soirée, rejoignez nous et l'on vous racontera l'histoire du communisme, à notre façon ...

L'histoire du communisme racontée à des malades mentaux
6 Mai 2010 -21h00
Théâtre de Poche de l'ENAC

jeudi 15 avril 2010

Soirée Impro à gogo à Labège par les Enacteurs

Qu'on se le dise, la capitale n'a pas le monopole des soirées spectacles ! Pour passer une bonne soirée, Samedi 17 Avril, direction le restaurant provençal Ô paisible au centre-ville de Labège. Le concept est simple, un repas et une soirée improvisation avec contraintes au cours de laquelle un trio de comédiens plus chevronnés les uns que les autres (ou pas) viendra agrémenter les pauses entre les plats d'entremets littéraires savoureux. Sous vos yeux prendront vie des personnages pagnolesques, des inspecteurs de police débutants et, qui sait, des princesses autoritaires, des chiens savants ou Josiane Balasko (mais pourquoi pas ?) C'est toute la magie de l'improvisation. Alors que vous n'ayez jamais vu de set d'impro ou que vous commenciez à être familiariser avec les facéties burlesques des Enacteurs, laissez vous surprendre par les délices d'une soirée ô paisible...

Impro à gogo
Samedi 17 Avril 20h00
http://www.opaisible.com/
15 euros le repas et 5 euros pour le spectacle

samedi 10 avril 2010

Forum de l'image


Latence


D'abord, il y a ce temps de réaction qui nous impose une réalité passée. L'oeil perçoit avant que le cerveau ne conçoive. L'image réelle met un certain temps avant d'être intelligible. Percevoir ne serait donc pas comprendre !


Le Forum de l'Image s'impose comme un événement fédérateur autour des arts visuels. Il explore largement la diversité de l'image contemporaine.
Chaque année, le Forum de l'Image propose un thème porteur de sens au sein des arts visuels et invite les artistes à donner une interprétation libre de ce thème.


Le festival s'articule autour d'expositions, conférences, projections, rencontres, tournées en bus sur Toulouse et sa région.
Organisation
Le Forum de l'Image
6 rue Albert Durand
31706 Blagnac cedex Toulouse
Tél : 05 61 53 75 70
Fax : 05 62 88 01 09

jeudi 8 avril 2010

Empreintes Numériques


La 4e édition d'Empreintes numériques se déroule au Centre Culturel Bellegarde du 07 au 10 avril 2010 sur le thème « P@nopti.com, je te vois ».
Les traces que nous laissons sur le net ne font déjà plus partie de notre vie intime; elles alimentent le profil de nos doubles virtuels dans le monde numérisé. Tout comme la carte n'est pas le territoire, un monde virtuel, reflet du notre, prend forme dans l'ADN binaire des ordinateurs. Ainsi chacun de nous contribue au projet de numérisation de la totalité des objets du monde que se donne pour objectif le marché interconnecté. Ce monde virtuel, concrétise le vieux rêve du panoptique universel, du tout voir sans être vu. Il permet aux différents systèmes de contrôle inhérents aux technologies numériques, une surveillance officielle ou secrète de nos vies, nos images, nos sentiments, nos désirs, nos projets ...

Découvrez tout le programme sur le site officiel du festival : http://empreintes.toulouse.fr/


Centre Culturel Bellegarde
17, rue Bellegarde (à 50m de la place Wilson)
31000 Toulouse
Téléphone : 05 62 27 44 88
www.centrebellegarde.toulouse.fr

jeudi 1 avril 2010

Festival Turbulences : NAIVE NEW BEATERS + THE WANKIN’ NOODLES + THE YOLKS + LESSONS FOR CHILDREN > 5€!

Les Naive New Beaters (prononcer NNBS), c'est de l'humour potache, une envie de faire le show, c'est du rock, ou bien de la pop rappée pleine de grosses guitares qui suintent le rêve américain et de la poésie indie-rock. Révélés au grand public par les tubes "Get love" et "Live Good", les NNBS tracent leur route. Une des plus grosses révélations de 2009, dans un style bien à eux, toujours efficace, énergique, qui explore de nouvelles pistes pour créer un feu d’artifice musical.

Découverts lors des TransMusicales de Rennes, les Wankin Noodlesdéfinissent leur musique comme  « une musique de scène, rock'n'roll, garage, exubérante, dansante », des bombes rock'n'roll quils composent avec une ingénuité et une facilité déconcertante. Energie sur scène, rage teenage, les quatre bretons possèdent une impressionnante maîtrise du jeu de scène et se transforment en machine à transpirer. Un groupe qui monte et dont on entendra parler.

Kids et funky, la musique de The Yolks est un mélange barré de french touch et de pop anglaise où s'enchaînent des histoires piquées dans les mangas et les jeux vidéo. Toujours soigneux de composer des mélodies catchy autour de slogans improbables, ils nous emmènent sur leur planète, loin d'ici, où l'émotion n'est jamais bien loin du délire collectif.

www.festival-turbulences.fr
www.myspace.com/naivenewbeaters
www.myspace.com/wankinnoodles
www.myspace.com/theyolksmusic



AU BIKINI le 7 avril à 20h30 (site du bikini)